Equipements motard

Casque moto enfant : le bon équipement pour un futur motard

Les casques moto enfants deviennent une nécessité de nos jours. Les fabricants mettent à la disposition de la clientèle aujourd’hui de nombreux matériaux techniques pour les préserver des circonstances climatiques et des menaces routières. N’oubliez pas les équipements de vos enfants lorsqu’ils vous tiennent compagnie dans vos sorties les week-ends, car les conséquences qu’ils encourent sont de divers ordres. Il est alors important d’investir pour obtenir une bonne moto pour votre enfant et aussi les meilleurs équipements moto comme casque moto, gants enfants, les blousons, les bottes moto et les combinaisons en cuir.

Choisir un casque intégral ou jet pour son enfant ?

De nombreux équipements moto pour enfant existent sur le marché. Le casque intégral Shoei GT Air, le casque intégral Scorpion Exo-1400 Air, casque intégral Shark SPARTAN, HJC RPHA 70 et Bell Qualifier DLX sont les meilleurs casques moto touring en 2019.

Comment choisir la taille du casque de son enfant ?

La taille du casque moto doit être prise en tenant compte de la morphologie de votre enfant. C’est un équipement qui lui assure sécurité et confort.

Pour faire le choix d’un bon casque pour votre enfant, prenez la dimension de sa tête avec un mètre ruban. Il suffit de placer l’unité de mesure au-dessus de ses sourcils en contournant le dessus de ses oreilles.

Faut-il un casque lorsqu'on transporte son enfant dans un side-car ?

De nombreuses règles de conduite existent à moto afin de circuler en toute sécurité. Il n’est pas permis de transporter plus de deux passagers au maximum selon le nombre de places du side-car. Le casque moto pour les filles en particulier et pour tous les enfants en général est primordial excepté quand le side-car est équipé d’une ceinture de sécurité homologuée.

Quelques conseils et techniques de conduite à moto

La conduite à moto en cas de mauvaises conditions climatiques

En cas de mauvaises conditions climatiques, il est nécessaire de maîtriser sa conduite. Il faut savoir freiner au bon moment au risque de vous retrouver sur une autre direction qu’au départ. Dans l’un ou l’autre des cas, le but recherché est la sécurité du conducteur. Éviter de conduire à moto en hiver ou toutes les rues est enneigé.

Circuler à moto avec les feux allumés le jour

Les feux de croisement doivent être allumés le jour pour toutes sortes de motos, en particulier pour les grosses cylindrées et les motos légères mises en circulation après le 1er juillet 2004.

Les techniques spécifiques de conduite à moto

Le freinage s’effectue en mettant en mouvement les deux freins en même temps et en modérant la vitesse de la pression exercée sur les commandes. Afin de limiter les obstacles en cas d’urgence, il est conseillé de prendre un virage dès 30-40 km/h en utilisant le « contre-braquage ». Une moto-école aide à avoir ces techniques en plus d’un entraînement régulier hors circulation.

Les pièges qui guettent le motard sur la route

Plusieurs pièges espionnent le motard en conduite. Il s’agit des pavés humides, des feuilles mortes et des marquages au sol. Ces derniers peuvent être la source d’un accident de moto. Évitez le plus souvent de rouler trop près du bord afin de limiter les risques de crevaison. Dans les virages comme sur les ronds-points, observez le trajet des voitures puis suivez le même. N’essayez pas non plus de dépasser une voiture qui freine. Il se pourrait bien que ce soit à cause d’un obstacle que le conducteur a pris l’initiative de freiner. Faites-en de même.  

Maîtriser le langage du motard avant de conduire une moto

La circulation à moto est déterminée par un langage gestuel adapter par tout bon motard. Les motards se saluent de la main gauche en faisant les deux doigts en V.

Lorsqu’un motard dépasse un autre, il peut faire un signe avec le pied droit. Ce geste est aussi fait pour remercier les conducteurs qui facilitent leur passage. En ville, ces gestes sont subsistés par un signe de tête.

L’appel de phare

Il avertit d’un danger et oblige le conducteur à «ralentir» dès qu’il est associé à un geste de la main de haut en bas.

Les conditions nécessaires pour transporter un passager à moto

Le transport des passagers est soumis à un règlement strict qui doit être respecté. Pour transporter un passager, la moto doit disposer de repose-pieds, d’un siège différent de celui du conducteur et muni d’une courroie ou d’une poignée de maintien. La présence du passager conditionne le comportement de la moto. Faites donc beaucoup attention.

Le non-respect de ces dispositions en matière de transport des passagers est sanctionné par une amende de 35€. Aussi, le transport d’enfant est autorisé, mais très déconseillé aux enfants de moins de 12 ans. S’il a moins de 5 ans, il doit en plus être installé dans un siège approprié. Soyez toujours vigilant afin que les pieds de vos enfants ne traînent pas au niveau des parties mobiles comme les roues, les chaînes et les rayons.