L'actualité Moto

Débridage moto : est-ce légal ?

Autrefois formellement interdit, le débridage d’une moto est depuis lors toléré dans certains pays. Elle constituait et constitue toujours un danger pour les conducteurs si elle n’est pas faite dans certaines mesures recommandées par la loi. Mais, il existe encore des doutes par rapport à la légalité du débridage des motos. Il est donc convenable de savoir si réellement le débridage d’une moto est finalement rendu légal. Le présent article vous donnera des informations concrètes et crédibles sur la légalité du débridage de moto.

À quoi ça sert de débrider une moto ?

Le débridage est une forme de mesure permettant de lever le bridage imposé à une moto. À cet effet, certaines restrictions émises sur quelques fonctionnalités de la moto sont annulées. Le débridage revient spécifiquement à ôter le dispositif qui bride la vitesse d’un moteur. Mieux débrider un scooter constituerait à le débarrasser du dispositif qui limite la puissance de son moteur afin de pouvoir jouir pleinement d’une puissance illimitée.

Comment débrider une moto légalement ?

Débrider une moto scooter est une opération réservée aux professionnels de la mécanique auto. Ainsi, pour effectuer le débridage d’une moto, il suffit d’aller le notifier chez le concessionnaire officiel. Ce dernier se charge de vous faire la requête d’obtention du certificat de débridage chez les fabricants de la marque. Ce sont les fabricants eux-mêmes qui sont habilités à contourner les limitations qu’ils ont imposées à la moto en respectant les recommandations de la loi.

Quel est le prix du débridage d'une moto ?

Le tarif de débridage d’une moto diffère d’une marque à une autre. Ainsi, le prix du débridage associé à une moto est variable en fonction de la situation géographique, de la carte grise et bien d’autres facteurs. La marque d’une moto elle-même constitue alors un facteur clé influençant le tarif du débridage. Mais généralement, le prix du débridage est estimé entre 180 et 600 euros.

Quelles sont les différentes étapes du débridage d’une moto ?                    

Le Débridage d’une moto requiert un certain nombre d’étapes à parcourir. La première consiste à consulter un concessionnaire officiel ou celui mandaté par la marque. Il est le seul et le dernier recours en matière de débridage. Ce dernier se charge de :

  • Faire l’inspection, la vérification de la conformité des attributs de votre moto par rapport à la réglementation. Il peut être question de la vérification du dispositif d’échappement recommandé dans les normes.
  • Commander les éléments secondaires, des pièces essentielles devant intervenir dans le processus.
  • De lancer la requête concernant l’obtention du certificat auprès de la maison de fabrication ou de la succursale de la marque. À cette requête ou demande, le concessionnaire doit joindre des documents justificatifs comme la carte grise.

La seconde étape est l’obtention ou la réception de l’attestation de modification réalisée par le créateur de la marque. Cette étape implique par la suite que le concessionnaire fasse :

  • L’installation des équipements ou pièces de modification éventuellement indispensable ou la modification de la cartographie de l’engin.
  • L’installation d’une plaque de modification à l’emplacement de l’étiquette anti-manipulation sur le boîtier. Mais avant, il faut avoir retiré cette étiquette.

La troisième étape consiste pour le concessionnaire à transmettre au propriétaire de la moto le certificat pour qu’il aille effectuer le renouvellement de sa carte grise au guichet de sa préfecture. C’est une étape qui se fait uniquement en présentiel.

Il faut noter que la carte grise n’est pas d’emblée remplacée par une nouvelle carte. Elle est légèrement modifiée. Par conséquent, son prix est peu considérable. C’est en réalité le solde de la valeur d’un cheval fiscal qui est demandé. Ce solde est d’environ 45 euros en moyenne. Et dans le cas où la modification de la carte grise est effectuée après l’immatriculation, vous devrez payer au-delà des frais de la valeur d’un cheval fiscal. Vous paierez donc la taxe administrative, mais également la redevance d’acheminement.

Quelles sont les conditions requises et indispensables au débridage d’une moto ?

Pour être éligible au débridage, une moto doit être homologuée entre 1 et 3 euros, peu importe sa marque. Vous le vérifierez à travers la lettre K inscrite sur la carte grise, qui représente le numéro de réception. Il est aussi indispensable que la moto à la conception soit de nature ABS, puis fonctionnel. L’autre condition nécessaire pour le débridage d’une moto est qu’elle soit encore à l’état d’origine. La moto ne devrait donc pas avoir été modifiée préalablement. Voici donc brièvement quelques conditions d’éligibilité grâce auxquelles votre moto pourra être débridée. Dans le cas contraire, la moto ne pourrait être débridée légalement.

Le débridage d’une moto nécessite tout un processus et des conditions indispensables avant son exécution. Eh oui ! Ce sont des dispositions permettant de veiller à la sécurité des conducteurs. Il faut savoir que le débridage peut être dangereux, ce qui justifie l’imposition de toute cette réglementation pour le faire.