Equipements motard

Equipement moto : Conseils pour choisir ses équipements de moto

Rouler avec une moto impose aussi la possession de quelques équipements. En effet, sans ces derniers, il vous est impossible de traverser. Outre le fait qu’il s’agit d’un gage de sécurité en cas de chute ou autre accident, la loi l’impose également. De cette manière, afin d’avoir la certitude que vous êtes réellement en accord avec la loi qui existe en ce moment, il est temps de faire un petit rappel de ces équipements afin de rouler dans les meilleures conditions. Voici la liste des équipements moto indispensables et ceux qui sont facultatifs mais fortement recommandés.

Quels sont les équipements obligatoires à moto ?

Depuis quelques années, le port de certains équipements de moto est obligatoire afin d’être conforme avec la loi, mais surtout pour assurer la sécurité des passionnés de deux-roues. Ainsi, tout possesseur de moto qui circule doit porter un casque homologué présentant la norme NF ou E22, des gants moto certifiés CE, et enfin un gilet haute visibilité comportant la norme EN.

Pour rouler en toute sécurité, un conducteur de deux-roues doit avoir les equipement moto suivants :

  • Le casque homologué :

Bien évidemment, pour circuler à moto, le port de casque est un incontournable, et pas n’importe lequel. Il faut utiliser une cagoule moto ou un casque homologué attaché sous la norme NF S 72.305, qui est obsolète mais elle reste autorisée. Ainsi, il faut privilégier la norme E22, mais également des stickers auto-réfléchissants sur les côtés. S’il s’agit d’un casque modulable, il doit être homologué intégral ou P et casque jet ou J en même temps. Ce type de casque reçoit ainsi les deux certifications.

  • Les gants :

Le port de gants moto est obligatoire depuis la fin de l’année 2016. Mais pour être conforme, ils doivent être certifiés CE. Cette certification n’est pas la même que l’homologation pour les EPI ou équipements de protection individuelle, ainsi, il faut faire très attention au moment de le choisir. Néanmoins, pour une sécurité optimale, l’homologation est possible et est d’ailleurs conseillée. N’oubliez pas que les gants vous protègent du froid, des projections et de l’abrasion en cas de chute.

  • Le gilet :

Les propriétaires de deux-roues motorisées sont obligés de s’équiper d’un gilet haute visibilité ou gilet jaune depuis le mois de janvier 2016. La couleur du gilet n’est pas ainsi le plus importante, mais il doit être fluorescent. N’oubliez pas que le gilet doit comporter aussi la norme EN. Bien évidemment, cet equipement moto cross n’est pas à porter à tout moment. Cependant, vous devez l’avoir constamment avec vous afin de le mettre rapidement en cas d’urgence. Généralement, il faut le porter sur le bas-côté en cas de panne ou autre incident.

Quels sont les équipements recommandés en moto ?

Certains équipements pour motard sont indispensables uniquement lors de l’examen, mais après, ils sont facultatifs. Cependant, pour la sécurité, il faut compléter la tenue par un blouson, un pantalon et des bottes conçus spécialement pour les passionnés de deux-roues. Par ailleurs, il est aussi recommandé d’utiliser les équipements comme les airbags et les protections des parties vulnérables.

Si certains equipement motard sont incontournable au moment de passer l’examen, ils deviennent facultatifs lors de la conduite quotidienne, bien évidemment à l’exception des trois équipements mentionnés en haut. Mais, ces équipements sont recommandés afin de lutter efficacement à l’insécurité routière, à savoir :

  • Le blouson :

Le blouson n’a pas encore fait l’objet d’une obligation réglementaire, mais il est requis pour passer le permis de conduire de moto. Si avant, le blouson moto homme était toujours en cuir, l’évolution des textiles a permis d’apporter un peu de nouveauté dans l’univers de ces vestes pour motard. Il existe en ce moment des textiles synthétiques permettant d’avoir quelque chose de plus souple. Certes, le gore-tex se démarque pour son côté technique, le cuir reste le leader en termes de sécurité, de respiration et bien évidemment de look. Cependant, il est un peu lourd et rigide, mais bon, c’est le symbole d’un vrai motard.

  • Le pantalon :

Idem pour le pantalon moto. Il n’est pas réglementé, mais vous en avez besoin lors de votre permis. Bien évidemment, pour le pantalon et le blouson, la norme EN du juillet 2019 permet de choisir un élément sécuritaire pour l’usage sur circuit et sur une route citadine. Ainsi, vous n’êtes pas obligés de choisir la même tenue motocross si vous ne l’utilisez que pour une seule circonstance. Au moment de le choisir, vous devez donc privilégier également le cuir pour une protection optimale du fait qu’il protège plus contre les chocs, le froid.

  • Les bottes :

La botte moto n’est pas un incontournable, pourtant, elle apporte une meilleure sécurité. Avec la norme CE, ces chaussures pour motard peuvent être équipées d’un talon, d’une pointe renforcée et d’une protection pour les malléoles. Sinon, vous pouvez privilégier le modèle en cuir montante qui permet de protéger les chevilles, mais qui offre une certaine souplesse au moment de changer de rapport.

  • Les airbags moto :

Cet équipement pour moto est important afin de compléter l’équipement sécuritaire à deux-roues. Il est conseillé du fait qu’il permet de protéger efficacement votre colonne vertébrale, les cervicales, les filaires, voire les lombaires pour les plus couvrants. Vous avez la possibilité de choisir entre un modèle filaire, radiocommandé ou autonome, mais le résultat sera le même.

  • Les protections :

Il existe en ce moment des vetement moto évolutifs qui permettent de former une véritable armure. Ces équipements de protection permettent en effet d’absorber l’énergie produite par les chocs. Vous pouvez donc couvrir les dos, les genoux, les coudes, les épaules, les hanches et autres parties vulnérables avec ces protections. Ce sont des équipements qui doivent aussi obéir aux protections CE. On trouve aussi des equipement moto femme sur le marché, ce qui devrait faciliter la vie des femmes passionnées des motos.

Quel est le risque lorsque les équipements obligatoires ne sont pas portés ?

Lorsqu’on ne porte pas les équipements obligatoires, on risque bien évidemment d’être blessé en cas d’accident ou autre. Par ailleurs, selon la loi, les conducteurs de moto qui ne porte pas les équipements nécessaires seront sanctionnés et doivent payer des amendes. Souvent, il arrive aussi que les forces de l’ordre retire un point sur le permis, ainsi, avec le temps, le conducteur risque de perdre son permis de conduire.

Nul ne peut prévoir les accidents de la route. Ainsi, afin de se protéger et amoindrir les risques, il est important d’utiliser les equipement moto cross. Sinon, si vous n’utilisez pas ces équipements, vous risquez d’avoir de gros problèmes. La plus grave, c’est d’abîmer vos mains si elles sont nues en cas de chute sur le macadam à pleine vitesse. Il est possible de se brûler avec les frottements, de se râper la peau ou encore s’arracher sur des éléments coupants, sans parler de tous les corps étrangers qui peuvent pénétrer dans les plaies qu’il faut retirer par la suite.

Il arrive aussi que le conducteur perde l’adhérence de ses mains sur le guidon, en cas d’orage, de neige, ou si le temps fait particulièrement chaud et que vous avez les paumes moites. Les gants pourront aussi aider à avoir du grip sur la chaussée ou sur la moto si jamais si vous glissez et que vous n’arrivez pas à contrôler.

Sans équipements certifiés, le conducteur risque aussi gros si des gendarmes ou des policiers l’arrêtent. Généralement, il risque de se faire sanctionner ou encore de payer une amende qui peut atteindre jusqu’à une soixantaine d’euros, voire plus en fonction de l’équipement concerné. D’ailleurs, les forces de l’ordre effectuent des vérifications sur les équipements moto et motard afin de confirmer qu’ils sont conformes à la loi. Donc, vous ne devez pas acheter n’importe quel équipement. Vous avez besoin d’un gant, d’un casque et d’un gilet portant une norme spécifique.

Enfin, il arrive aussi qu’on retire au conducteur son permis moto s’il ne respecte pas les règles de sécurité. Ainsi, pour éviter de se retrouver dans ce genre de situation, la meilleure chose à faire est de respecter toutes les directives obligatoires instaurées pour la sécurité des motards. Bien évidemment, les sanctions commencent par un point retiré, puis un autre sur le permis. Donc, si vous n’avez plus de point, vous perdez bien évidemment votre permis. N’oubliez pas que ces équipements sont aussi obligatoires pour les passagers.