Accessoires moto

Comment repeindre un pot d'échappement de moto

Le pot d’échappement est un élément essentiel de la moto. Soumis à des températures extrêmes et aux chocs plus ou moins violents, il se détériore au fil du temps. La dégradation de la peinture souligne cette évolution, le repeindre devient alors incontournable. Les travaux constituent une occasion de personnaliser cet accessoire. Comment procéder ? Suivez le guide.

Réunir les matériels nécessaires

Si vous savez bricoler, vous pouvez assurer la peinture. En revanche, si vous doutez de vos capacités, solliciter l’intervention d’un professionnel est recommandé.

Au cas où vous optez pour la première option, prenez le temps de réunir les matériels suivants : une peinture haute température, des clés Allen, une pince croco, un tournevis, du papier à poncer, une ponceuse vibrante, des torchons, une grande bassine, une batterie, une plaque métallique, du white spirit, des câbles électriques et des protections appropriés.

Choisir une bonne peinture

Les gaz sortent à une très haute température, utiliser une peinture spéciale est alors requise. Les fabricants proposent des produits adaptés, ils sont disponibles sous l’appellation « peinture thermique ». Deux choix existent sur le marché : la version classique et la version céramique.

La peinture thermique classique se distingue par son pouvoir couvrant. Elle se décline en deux tons, gris ou noir. Acheter plusieurs exemplaires est inutile, une seule bombe de peinture haute température suffira.

La peinture céramique résiste à des températures supérieures à 1000°C. Son aspect satiné, la possibilité de varier les couleurs constituent un réel avantage. Assortir la couleur à celle des carénages est recommandé.

La différence entre ces deux articles se répercute au niveau du prix. Le modèle standard coûte une dizaine d’euros tandis que le second vaut dix fois plus. Il faut aussi confier la réalisation à un spécialiste, la facture augmentera à mesure que vous cherchez une personnalisation avancée.

Préparer le pot d’échappement

Démonter le pot d’échappement facilite son nettoyage. Retirer les joints garantissant l’étanchéité qui sont placés sur la culasse est également conseillé.

Utilisez une ponceuse vibrante pour nettoyer la surface. Si vous n’en avez pas, un papier à poncer et du white-spirit feront l’affaire, toutefois le temps de traitement sera plus long. Procédez de manière à ce que le dispositif soit parfaitement lisse.

Après une dernière vérification, lavez l’équipement avant de le sécher pendant une heure au minimum.

Comment enlever la rouille ?

Un pot fortement rouillé nécessite un traitement spécial, l’électrolyse est la plus efficace. Elle consiste à remplir une grande bassine d’eau froide et limpide. Placez une plaque métallique verticale au sein du récipient. Reliez-la à une batterie avec des câbles et une pince croco. Il suffit ensuite de tremper le pot pendant une nuit entière. Le courant enlèvera la rouille.

Peindre le pot d’échappement

Étalez des torchons sur le sol avant de commencer. Deux ou trois couches sont nécessaires si vous utilisez une peinture thermique classique. Une couche mince garantit un meilleur rendu. Pour atteindre ce résultat, pulvérisez la bombe à environ 15 cm du pot. Procédez par étape de manière à ce que toutes les zones soient uniformes.

Une peinture céramique haute température requiert du matériel professionnel, notamment une cabine à peinture. Le spécialiste applique seulement une couche, il dessinera les motifs choisis avant de sécher le pot.

Un temps de séchage approprié

Une cabine de séchage garantit une excellente finition. Organisez deux séances de 15 minutes. La première aura lieu après la peinture, réglez la température sur 250°. Après cette première opération, il faut laisser le pot d’échappement dans un endroit préservé des poussières. Le deuxième traitement interviendra 24 heures après. Cette fois-ci, une température de 400° est requise.

Le séchage au soleil dure plus longtemps. Il varie d’une marque à l’autre. Prévoyez 5 heures pour une couche.

Pour la touche finale, vous pouvez appliquer un vernis haute température, il renforce la protection de votre pot d’échappement.