L'actualité Moto

Moto école : comment ouvrir un centre en France ?

Ouvrir une auto-école est une activité qui passionne beaucoup de gens en France. Et le moment est venu pour vous de demander : et si vous aviez votre propre centre de formation ? Une fois que vous avez décidé de vous engager à donner des formations à moto ou auto-école, certaines dispositions s’imposent à vous. Voici des conseils pouvant vous aider dans le processus de formation et création de votre centre d’auto-école.

Quelles sont les démarches pour ouvrir une moto-école ?

L’entrepreneur doit obtenir une autorisation d’ouverture d’un centre de formation de moto-école en France. Elle est délivrée auprès de la direction départementale des territoires de la préfecture. Aussi, le gérant ou moniteur de formation doit avoir vingt ans minimum et disposer d’un diplôme donnant droit à enseigner le Code de la route. Le chargé des formations ou le titulaire de la moto-école devra disposer d’un permis B et d’autres permis conditionnés à certaines aptitudes physiques.

Quels sont les paramètres à prendre en compte pour l'ouverture d'une moto-école ?

Pour ouvrir une auto-école, le premier pas consiste en l’étude du marché. Cette étape vous aidera à obtenir une réelle connaissance du marché d’auto-école. Examinez la concurrence, car il existe assez d’écoles de formations en code de la route. Il est toujours bon d’étudier ce que font d’autres écoles d’auto et les correspondre aux plaintes et recommandations des clients. Ensuite, mettre le tout par écrit sera un moyen de créer une sorte de code pour le client.

Où faut-il implanter une moto-école ?

Le choix de l’emplacement de centre de formation en moto-école est très important d’où le préalable d’une étude du marché. Avant tout, sachez que la majeure partie de ceux qui suivent les leçons du code de la route est des jeunes. Pourquoi pas une auto moto-école à Paris ou installer un centre pour permis moto à Lyon par exemple ? L’important est de viser la jeunesse (les centre-ville et universités) souvent attirée par le permis B.

Quels matériels minima pour une formation en auto-école ?

Pour bien démarrer votre centre de formation en code de la route, il est nécessaire d’avoir sur pieds quelques indispensables matériels.

Le local

L’école de conduite doit avoir un endroit favorable à son développement. Cet endroit doit respecter les exigences de la réglementation en vigueur en France. En effet, la réglementation stipule que le local doit faire plus de 25 mètres carrés et avoir un minimum de deux salles. Le tout dans un confort sécuritaire et hygiénique. Aussi, vous devez disposer d’un terrain en circuit fermé pour conformer les cours pratiques aux leçons théoriques.

Les voitures

Selon la catégorie de permis que vous souhaitez délivrer, pensez à avoir un véhicule approprié. Pour rappel, ces véhicules doivent être inscrits au nom du chef du centre de formation de l’école. Les véhicules destinés aux cours pratiques sur la route doivent être équipés de doubles commandes excepté les motocyclistes. Si vous n’avez pas de moyen pour vous offrir de véhicules, optez pour une souscription à un crédit-bail.

Le personnel

Le rôle du personnel est déterminant dans la réussite de votre activité. En effet, vos élèves auront à passer des examens, par conséquent ils doivent être bien accompagnés et encadrés. Ainsi recruté des moniteurs compétents pour le travail. En fait, ces derniers doivent être capables de dispenser efficacement les formations comme l’exige le règlement. Ils doivent assister en permanence la formation pratique, sans abandonner les doubles commandes du véhicule et accompagner les élèves de l’école lors des examens.

Un aperçu sur le permis boite automatique

Certains de vos candidats souhaiteront avoir un permis de boite automatique. En fait, le permis de boite automatique est essentiellement destiné aux conducteurs de véhicules équipés d’une boite de vitesse automatique. Il s’agit principalement là de véhicules électriques. Par conséquent, prévoyez l’option de permis de boite automatique dans votre centre de votre école de conduite. Certaines écoles d’auto ont déjà compris l’enjeu du permis de boite automatique.

Avec ce permis, les candidats qui rencontrent des difficultés face aux permis de conduire classiques peuvent le faire de manière détendue sur une voiture électrique. En réalité, ils n’auront pas à surveiller chaque fois l’embrayage. L’examen pour obtenir le permis de boite automatique est le même que celui classique à condition de se présenter avec un véhicule automatique.

La conduite accompagnée : Qu’est-ce que c’est ?

Dans la conduite accompagnée, le candidat conduit sans permis sous la supervision d’un adulte respectant certains critères. En fait, l’adulte accompagnateur doit lui-même avoir un permis B valide depuis au moins 5 ans. Il ne doit avoir aucun antécédent judiciaire. Toutes personnes remplissant ces critères peuvent superviser un candidat pour une conduite accompagnée même s’il est membre de famille.

Selon le règlement français, est éligible à la conduite accompagnée le candidat ayant au moins 15 ans et 17 ans pour le passage d’examen pour le permis B. La formation se déroule en deux phases à savoir l’initial dans l’auto-école et une conduite accompagnée d’un adulte expérimenté. Cependant, avant d’atteindre l’étape de conduite accompagnée, le candidat devra obtenir son attestation de formation initiale puis réussir à l’examen théorique (le code). La France est une référence en matière de conduite accompagnée.

Bon à savoir sur les écoles de conduite

Plusieurs écoles de conduite existent à ce jour en France. Ces moto-écoles ont pour principaux objectifs de donner des formations au permis de conduire. C’est un secteur d’activité qui attire beaucoup de jeunes gens. En effet, faire apprendre à d’autres le Code de la route est une passion pour beaucoup. Secteur florissant, les moto-écoles prennent une nouvelle allure, vous pouvez donner des formations en ligne sur le code de la route.