L'actualité Moto

Stage de récupération des points : quand est-ce nécessaire ?

En France, chaque conducteur possède un permis à 12 points. Le principe est simple : en fonction du type d'infraction au Code de la route commise, un certain nombre de points est retiré du solde. Pour récupérer les points perdus, plusieurs solutions peuvent être envisagées : attendre un an, pour récupérer un point de permis, ou s'inscrire à un stage de récupération de points de permis. Dans ce guide complet, nous allons répondre à toutes les questions que vous vous posez, concernant ce fameux stage. Quand le réaliser ? Combien de points peut rapporter un tel stage ? Poursuivez votre lecture, pour en savoir un peu plus.

En quoi consiste le stage de récupération des points de permis ?

Le stage de récupération des points de permis, aussi appelé stage de sensibilisation à la sécurité routière, permet à tous les conducteurs de récupérer un certain nombre de points sur leur permis de conduire. Cette formation pour les conducteurs se déroule sur deux jours, pour 14 heures de cours au total. Précisons que ce stage peut être effectué une fois par an, et qu'il permet à chaque conducteur de récupérer 4 points maximum et ce, dès le lendemain du stage. De ce fait, afin de récupérer un maximum de points, la participation à plusieurs stages peut être envisagée.

Il existe deux types de stage de récupération des points de permis : le stage volontaire, ainsi que le stage obligatoire. Nous vous proposons de les découvrir.

Le stage volontaire de récupération des points de permis

Comme son nom l'indique, ce stage peut être effectué sur la base du volontariat et concerne tous les conducteurs qui souhaitent renflouer leur solde de points. Généralement, un stage volontaire de récupération des points de permis est conseillé, lorsque le conducteur concerné ne possède plus que 6 points sur son permis.

Le stage obligatoire de récupération des points de permis

Cette formation est obligatoire pour les jeunes conducteurs disposant d'un permis probatoire. Il s'agit d'un permis attribué aux nouveaux conducteurs, dont la durée légale est de 3 ans pour ceux ayant passé leur permis sans conduite accompagnée, et de 2 ans pour ceux qui en ont bénéficié.

Lorsqu'un conducteur disposant d'un permis probatoire réalise une infraction lui faisant perdre 3 points, il doit obligatoirement participer à un stage de récupération, afin de ne pas perdre son permis. Précisons également que la participation à cette formation offre un remboursement de l'amende relative à l'infraction précédemment citée.

Quand faire un stage de récupération de points de permis ?

Nous venons de nous intéresser au cas des jeunes conducteurs souhaitant récupérer les points de leur permis probatoire. Pour les conducteurs aguerris, plusieurs situations peuvent donner lieu à la participation à l'une de ces formations. D'ailleurs, si vous aussi vous souhaitez récupérer 4 points sur votre permis de conduire, cliquez ici pour trouver un stage sur plusdepoints.fr. Alors, quelles sont ses situations particulières ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir.

Le stage de récupération des points de permis après la réception de la lettre 48 m

La lettre 48 m, envoyée par le Ministère de l'Intérieur, indique au conducteur concerné que son solde est de 6 points, ou moins. Il s'agit donc du bon moment pour effectuer un stage de récupération des points de permis. Dans ce cas, cette formation sera réalisée sur la base du volontariat.

Le stage de récupération des points de permis avant la réception de la lettre 48SI

La lettre 48SI est envoyée à tous les conducteurs dont le solde de points du permis de conduire est arrivé à 0. Elle les informe de l'invalidation du permis de conduire, qui doit alors être remis auprès de la Préfecture. Après réception de cette lettre, il est trop tard pour entreprendre une formation.