Accessoires moto

Bras oscillant moto : c'est quoi et comment ça marche?

Le bras oscillant est un élément que l'on retrouve sur la suspension arrière des motos les plus récentes. C'est un composant technique qui comporte deux branches placées de part et d'autre de la roue. Il relie l'arrière du bras de la moto au haut de son cadre grâce à des combinés ressort amortisseur. Dans cet article, vous trouverez quelques essentiels à savoir sur les caractéristiques du bras oscillant et son fonctionnement.

Qu'est-ce qu'un bras oscillant moto ?

Le stock de motos les plus anciennes n’est pas originellement équipé de suspension arrière. C'est la selle qui servait alors d'amortisseurs à ce stock de motos. Grâce à l'avancée de la technologie moderne, certains fabricants ont ensuite équipé leur stock de motos d'une suspension coulissante. Toutefois, cette nouvelle forme de suspension n'offrait pas une plus grande flexibilité à l'arrière de la moto. Elle rendait juste la roue plus mobile. C'est là tout l'intérêt du bras oscillant, ce composant de la suspension arrière des motos modernes qui leur assure une plus grande amplitude. Dans la pratique, il s'agit d'un ou de deux bras qui s'articulent à l'arrière du moteur, parfois au cadre et des fois à la boîte de vitesses. On distingue alors deux montages différents :

  • Un montage classique : les deux branches du kit de bras oscillant sont placées de part et d’autre de la roue. Elles relient l'arrière du bras au haut du cadre de la moto grâce à une paire de combinés ressort amortisseur.
  • Un montage moderne : soit c'est un stock de kit de bras unique qui actionne un seul combiné de suspension, soit c'est un stock de kit de double bras qui actionne un seul combiné par le biais de biellettes.

Comment sortir axe de bras oscillant ?

  • Démontez le sabot, la ligne, la lèche roue et la roue arrière de la moto.
  • Calez la moto ou la bike autrement parce que la béquille arrière ne pourra plus assurer son travail.
  • Démontez l'amortisseur en retirant l'axe de maintien des biellettes à l'aide d'une clé ou d'une douille de 14 et 17.
  • Enlevez la fixation intérieure de l'amortisseur avec une clé ou une douille de 14.
  • Déposez la fixation supérieure de l'amortisseur du bike à l'aide d'une clé ou d'une douille de 14 tout en le maintenant lorsqu'il arrive.
  • Le bras va tomber automatiquement de la bike.
  • Dévissez entièrement l'écrou à créneaux de la bike à l'aide d'une douille.
  • Dévissez aussi complètement l'écrou standard qui se trouve sur le côté gauche, le sélecteur, avec une douille de 24.
  • Repassez sur le côté droit où se trouvait l'écrou à créneaux.
  • Dévissez le cadre qui retient l'axe du bras à l'aide d'une clé allen 6 pans de 19 ou d'une douille 6 pans de 19.
  • Dévissez jusqu'à ce que l'axe sorte complètement du cadre.
  • Tirez doucement tout en maintenant le bras.

Moto monobras : quels avantages ?

Techniquement, le mono bras représente la moitié d'un bras oscillant sur un bike. C'est-à-dire que la roue est tenue par un seul côté. L'utilisation du monobras oscillant pour la suspension de roue date des années 1980. Cette technologie a surtout été utilisée sur des motos de compétition pour l'endurance et la protection qu'elle procure, dont notamment les BMW Motorrad, mais aussi certains bike Yamaha ou Honda. Le mono bras réduit conséquemment le poids de l'engin, tout en maintenant la rigidité de la torsion. De plus, il facilite largement l'installation et la dépose de la roue arrière. Le mono bras présente aussi d'autres avantages non négligeables :

  • Il apporte une amélioration esthétique à la moto et augmente la protection du bike.
  • Il dégage la roue arrière et la rend plus accessible pour une meilleure protection.
  • Il offre un alignement plus précis dans l'ensemble.
  • Il permet un centrage du frein à disque arrière dans l'axe du châssis.

Quels sont les différents types de bras oscillants ?

  • Le kit de bras oscillant classique : il s'agit d'un élément en forme de U apparu dans les années 50. Il est fixé directement au cadre ou au moteur pour assurer la protection de la roue arrière des deux côtés. En acier, en aluminium ou en carbone, il sert aussi de support de fixation pour l'amortisseur. Sur certains modèles de moto, notamment les sportives, il est renforcé à plusieurs endroits pour optimiser le comportement de l'engin sur la route. Il est relié au cadre ou avec le carter moteur par des roulements à billes, des roulements coniques, des roulements à aiguilles ou des bagues de cuivre.
  • Le kit de bras oscillant treillis : le treillis tubulaire est composé de plusieurs tubes soudés entre eux formant des triangles indéformables. Il est très rigide et équipe particulièrement les Bimota.
  • Le kit de bras oscillant avant : c'est la fourche classique que l'on retrouve à l'avant de la plupart des motos de série actuelle, en complément au bras oscillant qui se trouve à l'arrière. C'est le cas de la technologie Duolever développée sur une grande partie des motos BMW. Il s'agit d'un quadrilatère composé de deux bras longitudinaux parallèles qui s'articulent sur le cadre. Il favorise un mouvement de levée précis à la roue avant et offre une rigidité maximale pour un poids relativement faible.
  • Le kit de bras oscillant avant et arrière : soit un double bras oscillant ou un double bras oscillant treillis généralement couplé d'un cadre de type Omega.